Pour faire avancer la paix…

Pour faire avancer la paix…

Chaque fois que nous arrêtons de blesser quelqu’un, nous abaissons une colline d’égoïsme.

Chaque fois que nous renonçons à être le plus fort, nous abaissons une colline de fierté.

Chaque fois que nous avouons notre faiblesse, nous abaissons une colline d’orgueil.

Chaque fois que nous sourions, nous comblons une vallée de solitude.

Chaque fois que nous prenons quelqu’un par la main, nous comblons une vallée de détresse.

Chaque fois que nous faisons le premier pas, nous comblons une vallée de conflit.

Chaque fois que nous respectons l’opinion d’un autre, nous aplanissons une route vers la tolérance.

Chaque fois que nous demandons pardon, nous aplanissons une route vers la réconciliation.

Chaque fois que nous vivons en paix avec nous-mêmes, nous aplanissons une route vers la sérénité.

(Journal La Paix en Marche)

Couple

Publicités

Entre…

« Entre,

Ce que je pense,

Ce que je veux dire,

Ce que je crois dire,

Ce que je dis,

Ce que vous avez envie d’entendre,

Ce que vous croyez entendre,

Ce que vous entendez,

Ce que vous avez envie de comprendre,

Ce que vous croyez comprendre,

Ce que vous comprenez,

Il y a dix possibilités qu’on ait des difficultés à communiquer.

Mais essayons quand même… »

[Bernard Werber – Encyclopédie du savoir relatif et absolu (Edmond Wells)]

 

Regards

Les états d’âme…

Les états d’âme

L’esprit, c’est quoi ?
L’esprit petit construit petit, il voit tout en miniature.

L’esprit.
Un bon esprit vaut mieux qu’un bel esprit.

L’esprit critique.
Le sceptique, l’esprit critique est l’aristocratie de l’intelligence.

Le moral.
Quand on a le moral en compote, c’est le corps qu’il faut soigner.

La morale, c’est quoi ?
La morale n’est faite que pour ceux qui n’en ont pas.

La morale.
La vraie morale se moque de la morale.

La raison, c’est quoi ?
La raison, c’est l’intelligence en exercice.

Le caractère.
Le vrai caractère de l’homme, c’est d’être capable de raison.

L’humeur.
Vaincre notre humeur, c’est dompter notre plus grand ennemi.

La bonne humeur.
La bonne humeur est un bon compagnon de voyage.

La joie.
La plus grande joie de la vie, c’est de se sentir utile aux autres.

La gaieté.
La gaieté est la moitié de la santé.

La timidité.
La timidité est une sentinelle avancée de la pudeur.

La sensibilité.
Trop de sensibilité est source de douleur permanente.

La pudeur.
La pudeur passe, et l’amour seul demeure.

La modestie.
La modestie est le correctif de l’orgueil.

La modération.
La modération doit être le premier soin de l’homme.

La sérénité.
La sérénité des vieux est un enseignement pour les jeunes.

La tranquillité.
La sagesse ménage une heureuse tranquillité.

La félicité.
La félicité consiste dans trois points : travail, paix et santé.

Le caprice.
Les caprices sont les passions des personnes légères.

L’optimisme.
L’optimisme est l’art de se trouver heureux d’un état futur improbable.

Le découragement.
Le découragement vient toujours une minute trop vite.

Le pessimisme.
Le pessimisme est l’optimisme du pessimiste.

L’inquiétude.
Entre le désir et l’ennui notre inquiétude balance.

Le tourment.
Le tourment et le sommeil ne sont pas camarades de lit.

Les maux.
À raconter ses maux, souvent on les soulage.

Les soucis.
La vie est un long souci d’argent.

Les ennuis.
Les ennuis viennent plus vite que ne se réalisent les désirs.

La contrainte.
La liberté totale est dans l’acceptation des contraintes.

Les problèmes.
Chaque âge a ses problèmes ; on les résout à l’âge suivant.

La difficulté.
Une difficulté surmontée, une autre difficulté surgira.

Le rire.
Le rire est le saut du possible dans l’impossible.

Le sourire.
Le sourire ne coûte que le plaisir de l’offrir.

La sympathie.
La sympathie est la clef par laquelle on entre dans un cœur.

 

Femme (2)

Au fil du temps…

Le passé.

Le passé est un fleuve qu’on ne remonte jamais.

Le passé et le présent.

Le passé s’embellit des ennuis du présent.

Le passé et l’avenir.

La science du passé est le meilleur usage pour l’avenir.

Le présent.

Le présent est l’enclume où se fait l’avenir.

Le présent et l’avenir.

L’avenir n’est jamais que du présent à mettre en ordre.

L’avenir.

L’avenir, c’est la trahison des promesses.

Le destin.

On ne lutte pas contre la force du destin.

La destinée.

On ne peut vaincre sa destinée.

Le temps.

Le temps est assez long pour qui sait en profiter.

Le temps qui passe.

La vie est un torrent, le temps passe et passe incessamment.

Le temps perdu.

Le temps perdu à bâiller ne se retrouve jamais.

Les yeux