J’aime – Michèle Torr

J’aime – Michèle Torr

J’aime, j’aime, j’aime la chanson que tu me chantais souvent.
J’aime, j’aime, j’aime la chanson qui rappelle nos quinze ans.
(A quinze ans on rêvait de partir, à Venise où ailleurs souviens-toi).
Souviens-toi, comme nous étions heureux quand on dansait tous les deux.
(C’est vrai, je n’osais pas t’embrasser, et tu sais, je n’ai rien oublié).

Et dis-moi, dis, qu’est-ce que tu deviens, je suis mariée tu sais bien.
J’aime, j’aime, j’aime la photo où tu me prends dans tes bras.
J’aime, j’aime, j’aime les mots d’amour que tu me disais tout bas.
(Je t’aime comme la première fois, mais tu vois, rien n’est plus comme avant).
Aujourd’hui toi, tu vis loin de moi et le monde est différent.
(Je sais bien, c’est chacun pour soi, et nous n’aurons plus jamais quinze ans).

N’oublie pas que l’on s’était promis de s’aimer tout une vie.

Roses blanches de Corfou – Nana Mouskouri

Roses blanches de Corfou – Nana Mouskouri

Roses blanches de Corfou
Chaque nuit je pense à vous

Pourquoi faut-il que le bateau s’en aille
Quand le soleil se lève encore dans le ciel bleu
Quand nous vivons le temps des fiançailles
Pourquoi faut-il que vienne le temps des adieux

Roses blanches de Corfou
Roses blanches, roses blanches
Chaque nuit je pense à vous
Roses blanches de Corfou

Votre parfum est si doux
Quand l’aurore vient éclore
Mais je suis bien loin de vous
Roses blanches de Corfou

Je reviendrais si tu as su m’attendre
Quand le printemps nous donnera ses plus beaux jours
Aucun bateau ne pourra me reprendre
Je resterais dans le pays de notre amour

Roses blanches de Corfou
Roses blanches, roses blanches
Chaque nuit je pense à vous
Roses blanches de Corfou

Je pense à vous
Je pense à vous.

 

 

Salade de fruits – Bourvil

Salade de fruits – Bourvil

Ta mère t’a donné comme prénom
Salade de fruits, ah! quel joli nom
Au nom de tes ancêtres hawaïens
Il faut reconnaître que tu le portes bien

Salade de fruits, jolie, jolie, jolie
Tu plais à mon père, tu plais à ma mère
Salade de fruits, jolie, jolie, jolie
Un jour ou l’autre il faudra bien
Qu’on nous marie

Pendus dans la paillote au bord de l’eau
Y a des ananas, y a des noix de cocos
J’en ai déjà goûté je n’en veux plus
Le fruit de ta bouche serait le bienvenu

Je plongerai tout nu dans l’océan
Pour te ramener des poissons d’argent
Avec des coquillages lumineux
Oui mais en échange tu sais ce que je veux
On a donné chacun de tout son cœur
Ce qu’il y avait en nous de meilleur
Au fond de ma paillote au bord de l’eau
Ce panier qui bouge c’est un petit berceau

Salade de fruits, jolie, jolie, jolie
Tu plais à ton père, tu plais à ta mère
Salade fruits, jolie, jolie, jolie
C’est toi le fruit de nos amours !
Bonjour petit !