Pape François – Les médias doivent être des semeurs…

Les médias doivent être des semeurs.

On peut dire beaucoup de choses sans qu’elles ne suscitent d’actions […] Si un communicateur parle et ne provoque pas chez l’auditeur le « faire », il prêche de façon nominaliste. Il ne sème pas, il parle. Or les médias doivent semer, pas seulement les catholiques, tous ! Semer la vérité, la bonté et la beauté.

[…] Quand un moyen de communication ne sème pas la vérité, sème des demi-vérités, désinforme, parce qu’il n’en dit qu’une partie, il ne dit pas toute la vérité. C’est une façon de faire de la mauvaise information et de provoquer beaucoup de dommages. Quand un moyen de communication ne sème pas la bonté, il détruit, calomnie, diffame et ne fait pas grandir la bonne semence. Quand un moyen de communication ne sème pas la beauté, il fait en sorte que la communication tombe dans la mauvaise éducation, le grotesque, pour se faire écouter.

pape-francois-4

pape-francois-3

 

Publicités